Sortir le rapport annuel de ses carcans institutionnels pour en faire un véritable outil de communication global et vecteurs de valeurs, c’est la mission que Vanksen a relevée pour son client POST Luxembourg.

Print, digital & in between

Pour l’exercice 2018, le rapport annuel du 1er employeur du Luxembourg a connu une profonde mutation pour offrir une expérience optimale tant print que digitale et enrichie de nouvelles synergies entre les deux supports.

Place aujourd’hui au visuel, à la vidéo, à la data-visualisation, à l’humain, au snacking content, ou encore, à la réalité augmentée embarquée pour faire bouger les lignes d’un format plutôt traditionnel.

Cette réflexion sur le contenu s’illustre digitalement par un mini-site responsive, des stories, du motion design ou encore des contenus sociaux. En print, le rapport arbore un design et une conception purs qui résonnent au travers d’une collection de six couvertures différentes.

« Notre volonté est de continuer à rendre compte en toute transparence de notre performance financière et extra-financière au sein d’un rapport annuel que nous voulons intégré », expliquent Valérie Ballouhey-Dauphin, membre du Comité exécutif de POST (Directrice POST Finance & RSE) et Cécile Jacquemart (Responsable RSE de POST) qui soulignent combien POST a été attentif à rendre son contenu accessible, authentique et adapté aux outils de communication digitaux.

Sortir des sentiers battus

Plus qu’un travail approfondi sur la forme, cette démarche représente une adaptation aux nouvelles façons de consommer l’information.

Au-delà d’augmenter le format du rapport annuel, POST Luxembourg et Vanksen développent parallèlement sa fonction et le sortent de sa temporalité en l’exploitant au travers de prises de paroles et de contenus riches sur les médias sociaux tout au long de l’année.

Tous ces contenus revisités, « événementialisés », augmentés, narrateurs et pérennes sont à découvrir au travers d’un case study vidéo dédié.


Publié le 24 mai 2019