En novembre dernier, So Graphiste, l’agence qu’elle a fondée, recevait le Best Agency of the Year Award lors de la cérémonie des Luxembourg Marketing & Communication Awards 2021. Pour Marketers.lu, Sophie Ensel (photo gauche) revient sur son parcours et sa passion ainsi que sur le fonctionnement et les projets passés et futurs de son agence.

Pourriez-vous revenir sur votre parcours et sur votre passion pour le graphisme ?

Sophie Ensel : J’ai découvert le monde de la création graphique assez jeune. Je devais avoir 8-10 ans lorsque j’ai commencé à m’amuser à créer sur ordinateur et cela ne m’a jamais quitté! Très vite, j’ai su que ce métier était fait pour moi et que je voulais le réaliser en indépendance, créant ainsi mon propre espace de travail.

C’est ainsi qu’en octobre 2013, après des études dans le domaine de la communication visuelle et 4 années comme graphiste salariée, j’ai décidé de suivre mon rêve de petite fille en me lançant en tant que graphiste freelance. J’ai donc commencé à toquer aux portes des petites entreprises et des institutions luxembourgeoises avec un modeste portfolio rassemblant des créations personnelles et d’études. Comme la vie n’est faite que de rencontres destinées à vous faire évoluer, elle a mise sur ma route des personnes qui m’ont laissé ma chance, d’abord avec la réalisation de travaux graphiques minimes puis, progressivement, en me confiant des projets d’une plus grande envergure.

C’est ainsi que le studio SO Graphiste a vu le jour quelques années plus tard, apportant avec lui de plus en plus de projets qui m’ont valu l’Award Marketers de Young Marcom Talent of the Year en 2017, puis la venue de ma collaboratrice Audrey Weiss (photo droite) en avril 2018.

Audrey nous a permis d’élargir nos domaines de compétences avec notamment la réalisation d’illustrations et de vidéos animées. Formant un duo soudé et passionné, il était désormais temps pour moi de nous construire notre «petit nid douillet professionnel» en ayant nos propres locaux. Et c’est à Esch-Belval que mon cœur m’a amené pour établir notre studio en novembre 2019.

Puis le confinement de 2020 est arrivé… Il ne nous a pas fallu plus d’une semaine de battement pour décider de créer une activité qui permettrait aux personnes isolées de se réunir virtuellement et de s’évader de l’atmosphère anxiogène qui régnait alors à travers la création d’une histoire pour enfants. J’ai donc rédigé la première scène de l’histoire, Audrey l’a illustrée, puis nous l’avons publiée sur les réseaux sociaux, incitant les personnes à écrire la scène suivante, qui était ensuite tirée au sort parmi les différentes propositions et à son tour illustrée par Audrey, puis publiée. C’est ainsi qu’est née l’histoire pour enfants de Léon, le petit caméléon que nous avons éditée en versions française et luxembourgeoise, remettant ensuite l’intégralité des ventes à l’association natur&ëmwelt Fondation Hëllef fir d'Natur.

L’activité et le livre ayant plu aux participants comme aux lecteurs, nous avons renouvelé l’expérience à travers un club d’écriture en 2021, qui a permis la sortie d’un tome 2 relatant la suite des aventures de Léon, le petit caméléon et dont l’intégralité des ventes des livres sera cette fois-ci remise à l’association SOS Ville d’Enfants Monde.

Ce projet qui a largement dépassé nos espérances, nous a valu la remise du PaperJam Recovery Awards dans la catégorie #Solidarité en décembre 2021.

Enfin, en janvier de cette année, Wendy Untersinger (photo centre) a rejoint notre studio avec son bagage d’illustratrice/motion designer et nous formons désormais un trio de choc!

Vous avez fondé SO Graphiste en 2016. Quelle est la philosophie de votre agence et qu’est-ce qui la rend unique?

S. E. : Sans euphémisme, ni exagération, je dirais que la philosophie de notre studio pourrait se résumer en un seul mot : l’amour. C’est bien lui qui me guide depuis que je suis née dans tout ce que j’entreprends et c’est donc lui qui est l’origine de mes motivations. L’amour de la création, la joie de rendre des personnes heureuses à travers des réalisations graphiques et le bonheur de transmettre cela à de jeunes talents tels que mes deux collaboratrices et leur permettre de s’épanouir à leur tour. 

Est-ce que c’est cela qui rend SO Graphiste unique? Je ne sais pas. En tout cas, c’est ce que nous sommes : une petite famille liée, soudée qui a pour seul objectif, celui de transmettre son amour pour les créations graphiques à travers les réalisations de ses clients.

SO Graphiste a récemment été élue Best Agency of the Year aux Luxembourg Marketing & Communication Awards 2021. Quels ont été les projets les plus emblématiques de votre agence l’année dernière?

S. E. : L’année 2021 a été marquée par une forte évolution du studio en termes d’illustrations, d’animations et de concepts créatifs en général. En effet, beaucoup de projets à forte valeur créative nous ont été confiés et nous ont permis de nous perfectionner dans notre savoir-faire.

En voici quelques-uns qui auront marqué l’année :

–La réalisation de la campagne B-Student pour la Banque Internationale à Luxembourg car ce fût notre première grande campagne de publicité à réaliser « from scratch » avec un réel challenge et objectif attendu que nous avons su atteindre. Elle nous a également permis de repousser nos limites en innovant dans certains types de réalisations tel qu’un filtre Instagram par exemple (https://www.so-graphistefreelance.lu/campagne-b-student/).

–La conception d’un livre éducatif pour enfants pour la société de restauration collective Ansamble Luxembourg : c’est tout le projet que nous avons chapoté de A à Z. La rédaction des textes, la conception des activités, la réalisation des illustrations, la mise en page, la traduction et l’impression (https://www.so-graphistefreelance.lu/livre-pedagogique-pour-enfants/).

–La refonte graphique du nouveau site du Parc de l’Our qui nous a offert l’occasion de repousser nos limites en terme de créativité, mais aussi d’ergonomie digitale et de nouvelles possibilités « made-in-house » telles que l’animation de pictogrammes et autres éléments graphiques tout au long de la navigation (https://www.so-graphistefreelance.lu/refonte-site-web/).

–La réalisation de plusieurs motion design de différents types incluant la gestion d’une voix-off, tels que la vidéo pour Inclusive Finance Network Luxembourg (https://www.so-graphistefreelance.lu/motion-design/) ou encore pour la Banque Internationale à Luxembourg (https://www.so-graphistefreelance.lu/animation-video/)

Quelles sont vos ambitions pour cette nouvelle année?

S. E. : L’arrivée de Wendy en début d’année marque la dernière étape accomplie de mes objectifs. Nous sommes désormais une équipe de 3 jeunes créatives (plus notre mascotte bien sûr!) et cela nous suffit. Je n’ai jamais eu l’ambition de créer une grosse structure. Comme expliqué plus haut, je souhaite juste exercer ma passion entourée de personnes qui la partage et garder cet esprit familial. Notre ambition pour cette année et celles à venir est donc simplement de rester telles que nous sommes. Continuer à satisfaire nos clients qui nous sont fidèles depuis tant d’années, ceux qui viennent de nous approcher et ceux à venir.

Quelle est votre vision de l’évolution du marché luxembourgeois dans les années à venir?

S. E. : Si je me base sur les types de demandes que nous avons et celles que nous pouvons déjà voir se profiler à l’horizon, je dirais que le marché de la communication luxembourgeois s’est beaucoup digitalisé ces dernières années et qu’il va continuer dans cette voie. J’imagine des projets de plus en plus digitaux égayants nos supports avec des éléments graphiques encore plus personnalisés et épurés notamment à travers l’utilisation de plus en plus démocratisée d’illustrations de styles divers.


Publié le 23 février 2022