La World Photography Organisation a le plaisir de révéler les grands gagnants des prestigieux Sony World Photography Awards 2020. Le prix du Photographe de l’année, avec sa dotation de 25 000 dollars (US), est ainsi attribué à Pablo Albarenga (Uruguay) pour sa série « Seeds of Resistance ». Les noms des dix lauréats du concours Professional et également les titulaires des 2ème et 3ème places ainsi que les gagnants des concours Open, Student et Youth seront aussi annoncés.

« Seeds of Resistance » est une série de diptyques associant des photographies de paysages et de territoires victimes de l’exploitation minière et de l’industrie agroalimentaire à des portraits de militants engagés dans leur conservation. En 2017, au moins 207 dirigeants et écologistes ont été tués alors qu’ils protégeaient leurs communautés contre des projets menaçant leurs territoires.

Selon un rapport de Global Witness établi en 2018, la majorité de ces cas se sont produits au Brésil, avec 57 assassinats enregistrés, dont 80% étaient dirigés contre des défenseurs de l’Amazonie.

image002.jpg

La série d’Albarenga étudie le lien entre les défenseurs et leurs terres, région sacrée où reposent des centaines de générations de leurs ancêtres. Les images aériennes permettent de présenter les personnages principaux en vue plongeante, comme s’ils donnaient leur vie en offrande pour leur territoire.

Mike Trow, président du concours Professional, explique : « Le gagnant de cette année est issu de la catégorie Creative avec une magnifique série photographique offrant un puissant témoignage visuel de l’étroite corrélation entre la déforestation et la destruction des communautés et des peuples. La tâche du jury de cette année n’a pas été facile : plusieurs histoires et séries d’images extraordinaires auraient pu remporter le titre général, mais « Seeds of Resistance » s’est vraiment démarqué. Pablo est originaire d’Uruguay et ce projet lui tient particulièrement à cœur en tant que photographe. L’effort consacré à la conception, la production et la réalisation de cette série est louable à tous les égards ».

Commentant sa victoire, M. Albarenga a déclaré : « Cette récompense représente pour moi une double victoire : la première, en me donnant l’occasion de raconter les histoires des communautés indigènes de l’Amazonie et de rendre hommage aux personnes qui se battent encore non seulement pour leur avenir, mais aussi pour celui de tous. Nous devons regarder au-delà des arbres, de l’oxygène et des espèces « encore inconnues » de la forêt tropicale. La deuxième, en offrant le prix du photographe de l’année à l’Amérique latine, un continent historiquement raconté à travers des yeux étrangers. J’espère que de nombreux autres photographes de notre région continueront à faire entendre nos voix et ainsi à renforcer l’étonnante communauté des conteurs d’Amérique latine ».

 

LAURÉATS DES CATÉGORIES DU CONCOURS PROFESSIONAL

Les photographes lauréats du concours Professional ont été sélectionnés par un jury d’experts en récompense d’un ensemble exceptionnel de cinq à dix images, couvrant des sujets et observations personnels à des grands titres de l’actualité ou des sujets peu connus mais cruciaux. Les gagnants de cette année sont :

 

ARCHITECTURE

LAURÉAT : Sandra Herber (Canada) pour sa série Ice Fishing Huts, Lake Winnipeg

Finalistes : 2ème place Jonathan Walland (R.-U.) ; 3ème place José De Rocco (Argentine)

 

CREATIVE

LAURÉAT : Pablo Albarenga (Uruguay) pour sa série Seeds of Resistance

Finalistes : 2ème place Dione Roach (Italie) ; 3ème place Luke Watson (R.-U.)

 

DISCOVERY

LAURÉAT : Maria Kokunova (Fédération de Russie) pour sa série The Cave

Finalistes : 2ème place Hashem Shakeri (République islamique d’Iran) ; 3ème place Hugh Kinsella Cunningham (R.-U.)

 

DOCUMENTARY

LAURÉAT : Chung Ming Ko (Hong Kong RAS) pour sa série Wounds of Hong Kong

Finalistes : 2ème place Didier Bizet (France) ; 3ème place Youqiong Zhang (Chine continentale)

 

ENVIRONMENT

LAURÉAT : Robin Hinsch (Allemagne) pour sa série Wahala

Finalistes : 2ème place Álvaro Laiz (Espagne) ; 3e place Luca Locatelli (Italie)

 

LANDSCAPE

LAURÉAT : Ronny Behnert (Allemagne) pour sa série Torii

Finalistes : 2ème place Florian Ruiz (France) ; 3ème place Chang Kyun Kim (Corée du Sud)

 

NATURAL WORLD & WILDLIFE

LAURÉAT : Brent Stirton (Afrique du Sud) pour sa série Pangolins in Crisis

Finalistes : 2ème place Masahiro Hiroike (Japon) ; 3ème place Adalbert Mojrzisch (Allemagne)

 

PORTRAITURE

LAURÉAT : Cesar Dezfuli (Espagne) pour sa série Passengers

Finalistes : 2ème place Denis Rouvre (France) ; 3ème place Sasha Maslov (Ukraine)

 

SPORT

LAURÉAT : Ángel López Soto (Espagne) pour sa série Senegalese Wrestlers

Finalistes : 2ème place Lucas Barioulet (France) ; 3ème place Andrea Staccioli (Italie)

 

STILL LIFE

LAURÉAT : Alessandro Gandolfi (Italie) pour sa série Immortality, Inc.

Finalistes : 2ème place Elena Helfrecht (Allemagne) ; 3ème place Fangbin Chen (Chine continentale)

 

PHOTOGRAPHE OPEN DE L’ANNÉE

Le concours Open salue la force d’images individuelles. Les images gagnantes sont sélectionnées selon le pouvoir communicatif de leur magnifique narration visuelle combiné à leur excellence technique. Élu parmi les dix lauréats des catégories du concours Open, Tom Oldham (Royaume-Uni) remporte le prix du Photographe Open de l’année 2020 et reçoit le prix de 5 000 dollars (US) pour « Black Francis ».

unnamed_2.jpg

Sa photographie est un portrait en noir et blanc de Charles Thompson (alias Black Francis), leader des Pixies, réalisé à l’origine pour le magazine MOJO. Invité par Tom Oldham à manifester sa frustration face aux séances photo, Francis a su exprimer son exaspération d’un geste parfait, les mains plongées dans son visage. Le résultat est d’une telle expressivité que cette photographie a servi d’image principale à l’article.

En parlant de sa victoire, M. Oldham a déclaré : « C’est un compliment incroyable d’avoir été choisi pour ce titre, d’autant que je n’en reviens toujours pas d’avoir été sélectionné parmi autant de talents de niveau international. Je n’aurais jamais imaginé pouvoir me faire une place dans le concours Open dont le niveau est si élevé : il va me falloir du temps pour réaliser que j’ai remporté ce prix. Je remercie MOJO Magazine pour cette commande, mais aussi ma merveilleuse équipe et bien sûr Charles pour m’avoir offert un moment pareil. Je suis à la fois abasourdi et ravi. »

 

PHOTOGRAPHE STUDENT DE L’ANNÉE

Le prix du Photographe Student de l’année 2020 a été attribué à l’étudiante grecque Ioanna Sakellaraki pour sa série Aeiforia réalisée selon le brief Sustainability Now demandant aux étudiants de produire un ensemble de travaux liés à la durabilité environnementale. Dans sa série, Ioanna Sakellaraki présente des photographies nocturnes de panneaux solaires, d’éoliennes et de parcs de batteries utilisés sur la petite île grecque de Tilos, la première en Méditerranée à fonctionner presque entièrement à l’aide d’énergies renouvelables.

Ioanna Sakellaraki représente le Royal College of Art au Royaume-Uni pour lequel elle a remporté un équipement photographique Sony d’une valeur de 30 000 euros. Elle commente son prix : « Je suis honorée d’avoir reçu le titre de photographe Student de l’année. Ma série Aeiforia m’a permis de partager une histoire positive sur le thème de la durabilité en photographiant le paysage comme un passage dans l’ambiance nocturne de l’île grecque de Tilos. J’espère que cette reconnaissance honorable me donnera l’occasion de travailler sur de nombreuses autres missions de ce type. Je suis également reconnaissante au nom du Royal College of Art d’avoir reçu cet excellent équipement généreusement offert par Sony qui permettra à d’autres étudiants de réaliser de nouveaux projets ».

image004.jpg

 

PHOTOGRAPHE YOUTH DE L’ANNÉE

Sélectionné parmi les sept lauréats des catégories du concours, Hsien-Pang Hsieh (originaire de la région de Taïwan, 19 ans) a remporté le prix du Photographe Youth de l’année 2020 pour son image Hurry présentant un artiste de rue tout aussi immobile qu’il paraît se presser. Inspiré par son expérience d’étudiant fraîchement arrivé en Allemagne, Hsien-Pang utilise l’image pour commenter le rythme frénétique de la vie et encourager les autres à faire des pauses.

unnamed_3.jpg

 

CONTRIBUTION REMARQUABLE À LA PHOTOGRAPHIE

Cette année, le prix de la Contribution remarquable à la photographie a été attribué à l’imprimeur et éditeur Gerhard Steidl. C’est la première fois dans l’histoire des SWPA que cette récompense est remise à une personne autre qu’un photographe. Fondée en 1968, la maison d’édition Steidl a lancé son propre programme de recueils de photos en 1996 et, en quelques années, l’a développé pour en faire ce qu’il est aujourd’hui : la plus longue liste de photographies contemporaines au monde. Son incroyable catalogue photographique présente des professionnels de renom, dont Joel Sternfeld, Nan Goldin, Bruce Davidson, Robert Frank, Berenice Abbott, Robert Adams, Henri Cartier-Bresson, Karl Lagerfeld et Juergen Teller, pour n’en citer que quelques-uns. Ses publications couvrent toute l’histoire de la photographie, des premiers maîtres aux photographes contemporains les plus célèbres, et représentent le spectre polymorphe de l’expression photographique : de la photographie d’art et de mode à la photographie documentaire et de rue.

Les photographes lauréats seront mis à l’honneur sur les canaux et les plateformes en ligne de la World Photography Organisation à l’aide de contenus dédiés comprenant des vidéos, des présentations et des questions-réponses en direct. Une vitrine numérique des projets et images des lauréats et finalistes de cette année est présentée sur la page On Screen.

Compte tenu des récents événements, la World Photography Organisation a également lancé Stay Connected. Cette page présente un programme varié d’initiatives, d’activités et de ressources en ligne visant à soutenir et à inspirer le public et les photographes reconnus lors des SWPA de cette année.

Et Scott Gray, fondateur et directeur général de la World Photography Organisation, de commenter les prix de cette année : « Les Sony World Photography Awards ont été créés pour aider les photographes à obtenir la reconnaissance qu’ils méritent et à profiter d’une exposition leur offrant une plateforme importante pour partager leur travail avec de nouveaux publics. En raison des restrictions actuelles dues à la pandémie mondiale, nous n’avons pas pu organiser l’exposition de cette année, mais nous n’en continuons pas moins à promouvoir les images et les projets gagnants, et à veiller à ce que les SWPA fassent connaître et apprécier le travail des photographes. Nous sommes extrêmement chanceux de pouvoir collaborer avec Sony dans cette voie. Sony partage notre engagement envers ce média et chaque photographe et, ensemble, nous continuerons à célébrer leur travail et à accroître la visibilité de la photographie en tant qu’art. »

 

Communiqué par Sony


Publié le 09 juin 2020