En date du 4 novembre 2019 '’est tenue la conférence ''More than bytes'' sur les opportunités de la digitalisation pour les petites et moyennes entreprises à laquelle ont participé le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, et le ministre délégué à la Digitalisation, Marc Hansen. Cet événement, qui a été organisé par la Direction générale des classes moyennes du ministère de l'Économie, a souligné l'enjeu de la digitalisation et a révélé les atouts qu’elle offre aux entreprises luxembourgeoises. 

Le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, a déclaré lors de son intervention que la digitalisation des entreprises commerciales et artisanales figure parmi ses priorités politiques:''La digitalisation n'est pas un danger, mais bien au contraire une opportunité pour les entreprises. C'est la raison pour laquelle nous avons lancé différentes mesures d'accompagnement et d'aides afin de soutenir les petites et moyennes entreprises parfois peu équipées en outils digitaux.''. Lex Delles a notamment présenté dans ce contexte les programmes ''Fit 4 Digital'' et ''Fit 4 Digital Packages'', qui permettent aux entreprises luxembourgeoises d'intensifier leur digitalisation en offrant un diagnostic individuel des opportunités digitales réalisé par un consultant-expert.

Le ministre des Classes moyennes a également exposé les atouts du site de vente en ligne ''Letzshop'', qui offre une vitrine digitale aux commerçants et leur permet ainsi de gagner en visibilité et d'effacer les barrières entre le magasin physique et le monde digital.   

Lex Delles a finalement insisté sur le fait que les entreprises qui participent à la digitalisation parviennent à rester plus compétitives et à se développer dans un environnement en mutation.

Marc Hansen, ministre délégué à la Digitalisation, a quant à lui réitéré la volonté du gouvernement d'accompagner la société et les entreprises sur le chemin de la transition numérique. D'après le ministre délégué, il faut saisir les opportunités qu'offre la digitalisation, tout en gardant à l'esprit les craintes qu'elle suscite auprès des citoyens et des entreprises. ''Nous voulons à tout prix éviter une fracture numérique de la société. La digitalisation doit aller de l'avant dans tous les domaines où elle fait sens, où elle apporte un bénéfice aux gens. Il ne s'agit pas de digitaliser pour le simple plaisir de digitaliser''.

 

Communiqué par le ministère de l'Économie/ ministère de la Digitalisation


Publié le 05 novembre 2019