Combiner les nouvelles technologies pour créer un art nouveau et évolutif, telle est l’idée de Sonic Invasion, modélisée à travers l’œuvre Memory Search, présentée pour la première fois sur le sol luxembourgeois à l’occasion de Multiplica au mois de mars dernier. Suite à ce festival faisant la part belle aux arts numériques, BEAST est allé à la rencontre de Damiano Picci, l’un des membres du collectif Sonic Invasion. Il revient sur la création de l’œuvre, les challenges rencontrés, tout en partageant sa vision future de l’art dans un environnement toujours plus digital.

Installée au cœur du créative hub 1535°, dans la ville de Differdange, la startup luxembourgeoise – et surtout collectif d’artistes aux compétences bien distinctes – Sonic Invasion fut l’une des principales attractions de Multiplica avec son œuvre Memory Search. Celle-ci intègre plusieurs technologies innovantes, et notamment cette intelligence artificielle qui promet de redéfinir notre société toute entière lorsqu’elle sera arrivée à maturité…

Le digital pour créer un art nouveau

Il y a encore quelques années, de son aveu, Damiano Picci n’était que très peu intéressé par le digital et les importantes tendances qui en découlent, lui qui envisageait alors une carrière dans le domaine musical. « C’est l’un de mes professeurs qui m’a littéralement ouvert les yeux changeant instantanément mon univers. En effet, je me suis rendu compte que grâce à l’innovation et notamment aux nouvelles technologies, nous pouvions créer de nouveaux projets de toutes pièces. Selon moi, le numérique permet ainsi le renouvellement de l’art, et son évolution dans l’environnement digital actuel, » explique le jeune artiste luxembourgeois, pour qui cette rencontre marquante rime avec le début d’une nouvelle passion. Ainsi, depuis maintenant environ 3 années, avec ses amis et collaborateurs de Sonic Invasion, il baigne dans un nouvel univers, celui de l’art digital, également appelé « new media art » en langue anglaise. « Ce domaine regorge de magnifiques projets, à la fois technologiques et futuristes, » s’exclame Damiano Picci.

« Memory Search », ou l’Intelligence Artificielle appliquée à l’art

Le jeune collectif luxembourgeois s’est alors lancé dans la réalisation de Memory Search, œuvre se basant sur l’Intelligence Artificielle : si celle-ci est d’ores-et-déjà présente dans notre vie quotidienne, sous différentes formes, Sonic Invasion voit cette IA comme une technologie qui peut aussi mettre en avant la beauté de notre planète et ainsi jouer un rôle dans la prise de conscience afin de préserver les joyaux de la nature. Pour Damiano Picci, qui se spécialise désormais dans le coding, « si cette technologie affiche de telles capacités, elle peut également nous permettre de créer de nouvelles formes d’art, voire même un nouvel art à part entière. Elle donne effectivement la possibilité de créer des œuvres encore jamais vues ni même imaginées auparavant. Mieux encore, le Machine Learning, qui se nourrit du passage de chaque personne et qui contribue à part entière au développement de l’œuvre, va apprendre continuellement. Cela permet ainsi à l’art d’évoluer, de s’améliorer ! Cet aspect est totalement démentiel ! »

L’œuvre présentée pour la première fois par le collectif luxembourgeois consiste à sélectionner des images sur le web puis à les examiner instantanément, grâce aux technologies d’Intelligence Artificielle et plus précisément de Machine Learning. « Dès lors, chaque personne qui entre dans l’œuvre participe à l’amélioration du système. La présence d’écrans représentant un réseau neuronal – nous avons plusieurs milliards de neurones dans notre cerveau, traitant de nombreuses informations – apporte quant à elle un aspect pédagogique, alors que le son, avec une musique générative et unique, renforce la dimension artistique de l’œuvre, » précise Damiano Picci. Plus concrètement, il suffisait aux personnes de partager un de leurs souvenirs personnels sous forme d’image et via le Bluetooth, pour observer le réseau neuronal l’analyser, et ensuite comparer l’interprétation de l’algorithme avec sa propre vision.

Plusieurs challenges se sont alors dressés face aux 4 membres de Sonic Invasion et aux indépendants qui les accompagnent généralement : en plus de créer l’algorithme, il a fallu réfléchir à la création de cette musique générative différente pour chaque personne, puis s’assurer de la sélection d’images libres de droit sur le web. Car en effet, ce sont ces dernières qui génèrent à la fois la musique et les visuels affichés au centre de l’œuvre.

Vers l’art collaboratif

« Selon moi, le futur de l’art passera par la collaboration entre des personnes ayant des compétences bien différentes les unes des autres. Mais également en combinant ces compétences avec la technologie. Tous les milieux s’entremêleront dans une seule et unique œuvre d’art », explique Damiano Picci lorsque nous abordons sa vision future de l’art. Ainsi, Memory Search est le résultat des expertises de piliers de Sonic Invasion : Ruth Lorang, l’architecte d’intérieur et spécialiste de la gestion de l’espace, Cédric Fischer, Recording Engineer, Oliver Lang, l’expert en production audio, puis Damiano Picci, le « sound systems specialist » pour qui le coding n’a désormais plus de secret.

Cette vision de l’art, le jeune créatif a notamment pu l’expérimenter à dans la ville de Berlin, connue pour sa vibrante et dynamique scène artistique. Dans la capitale allemande, comme le souligne le jeune artiste, toutes les oeuvres sont créées dans un ensemble, par des collectifs.

Puis, ce sont bien entendu ces interconnections et mélanges qui transforment les expériences connues pour en créer de nouvelles, totalement inédites. Car, l’art tend aujourd’hui clairement vers l’expérience : il ne s’agit plus uniquement d’une image ou d’une sculpture, mais d’une oeuvre vivante ou changeante. Les images se transforment, les couleurs varient… comme cela peut être le cas avec de l’art contenant des technologies d’IA, évoluant selon l’humeur des personnes participantes, leur niveau de stress, etc. L’artiste souligne également l’apport des technologies VR (Virtual Reality) et AR (Augmented Reality), permettant la combinaison des univers digitaux et réels, et offrant de nouvelles possibilités aux futurs artistes en herbe.

 

Alexandre Keilmann


Publié le 02 octobre 2019