Le photographe de l’AFP Yasuyoshi Chiba remporte le prestigieux World Press Photo de l’année 2020, une édition qui distingue quatre autres reporters-photographes de l’Agence.

L’image « Straight Voice » de Yasuyoshi Chiba, élue meilleure photo de l’année par le jury du World Press Photo, montre un jeune homme éclairé à la lueur de téléphones portables, récitant un poème au milieu de manifestants qui réclament un régime civil à Khartoum, au Soudan.

Cette photo remporte également la première place de la catégorie « General News – Singles ».

 

Pour Yasuyoshi Chiba « il s’agit du prix le plus prestigieux dans l’univers du photojournalisme professionnel, je me réjouis de faire partie des photographes récompensés. Je suis également très heureux de soutenir le peuple soudanais qui lutte pour l’obtention d’une véritable démocratie. L'image reflète la passion que ces manifestants ont en eux. J’avais l’impression d’en faire partie. J'ai été le témoin de la volonté inébranlable du peuple, qui ne pouvait être éteinte par la violence. Je suis heureux d'avoir été là ce jour-là, car c'était un coup de chance. Cette photo est le résultat du travail de toute notre équipe. Le Soudan est un endroit difficile à couvrir et sans l'aide du bureau de l'AFP, je n’aurais pas pu réaliser ce travail ».

 

Photographe japonais basé à Nairobi, Yasuyoshi Chiba a étudié la photographie et l’holographie à Tokyo. Il débute sa carrière au quotidien Asahi Shibum et devient photographe freelance en s’installant au Kenya en 2007 où il collabore avec l’AFP lors des violences post-électorales dans le pays. En 2011, il est engagé par l’AFP et rejoint Sao Paulo, puis Rio en 2013. Il est en poste à Nairobi depuis 2016.

« Nous sommes ravis de cette récompense pour Chiba. Ce prix est d’autant plus significatif qu’il s’agit du second « World Press Photo of the Year » remporté par l’AFP en trois ans, après le sacre de Ronaldo Schemidt en 2018 pour son cliché d’un manifestant transformé en torche humaine lors d'affrontements avec la police anti-émeute au Venezuela », déclare Marielle Eudes, directrice de la Photo de l’AFP. « Je félicite Chiba --qui a toujours une approche très humaine dans son travail--, ainsi que  nos trois autres photographes lauréats cette année. Ces sont de fantastiques distinctions qui viennent récompenser une approche ancrée sur le terrain et la durée, et qui souligne la qualité du travail réalisé par l’ensemble de nos photographes à travers le monde » conclut-elle.

Cette édition distingue aussi trois autres photographes de l’AFP.

 

Basé à Pékin Nicolas Asfouri reçoit le premier prix dans la catégorie « General News – Stories » pour sa série d’images nommée « Hong Kong Unrest » réalisée lors des manifestations pro-démocratie à Hong Kong. Ses photos étaient également nommées dans une nouvelle catégorie introduite cette année «  World Press Photo Story of the Year ». Son travail à Hong Kong a déjà été récompensé cette année par le prix d’excellence dans la catégorie « General News » du Pictures of the Year 2020.

bbb_3.jpg

 

La photo « Bushfire Evacuation Center » de Sean Davey immortalisant une petite fille portant un masque et jouant avec ses amis dans un centre d'accueil d'Australie, alors en proie à de violents feux de forêt, est récompensée d’une deuxième place dans la catégorie « Contemporary issues – Singles ». Basé en Australie, où son travail est régulièrement exposé, Sean Davey dispose de plus de 20 années d’expérience dans la couverture de l’actualité du pays.  

ccc_0.jpg

 

Enfin, Oli Scarff reçoit la 3e place de la catégorie « Sports – Singles ». Son cliché « Liverpool Champions League Victory Parade » montre une marée de supporters de Liverpool venus défiler dans les rues de la ville après leur victoire contre Tottenham Hotspur en finale de la Champions League. Basé près de Manchester, Oli Scarff, s’était déjà vu récompensé en 2018 dans cette même catégorie.

ddd.jpg

 

Communiqué par AFP


Publié le 04 mai 2020