Après 5 ans d’évolution et de succès au Luxembourg, l’agence Takaneo a grandi, s’est diversifiée et s’est engagée dans de nouveaux chemins en s’attirant de nouveaux collaborateurs et de nouveaux clients ! C’était l’occasion ou jamais de revoir son identité graphique et de lancer un grand chantier pour imaginer un nouveau logo, un nouvel univers graphique et bien sur une refonte complète du site web.

« Notre ancien branding ne reflétait plus du tout ce que nous sommes devenus, relève Patrick Lesage, le CEO et fondateur de l’agence. Avec cette nouvelle identité, nous avons enfin créé un univers graphique qui nous ressemble. »

Car c’est bien d’un univers qu’il s’agit et non une simple refonte ! Classique et classieux, le nom de Takaneo s’écrit dans une typographie à pattes, spécialement créée pour l’occasion, rythmée par un jeu d’obliques qui joue avec les lettres. Musical (le nom de Takaneo est inspiré du terme espagnol « taconeado » qui désigne le son que produisent les danseurs de flamenco en frappant sur le plancher de bois) et impactant, la graphie du logo est complétée par la baseline « Creative Minds » qui s’écrit en capitales légères mais très présentes.

Bien sûr, ce nouveau logo s’accompagne d’un nouveau site. Il se présente comme différents paysages composés en lignes claires dans des tons doux et chaleureux. Comme une signature du « style Takaneo », de petits motifs traités comme des gravures en noir et blanc amènent une dimension d’imaginaire et de poésie.

Riche en contenu, il présente toutes les (nombreuses !) ressources de l’agence mais aussi ses réalisations problématisées sur des sujets aussi variés que le sont les spécialités de l’agence : stratégie de marque, graphisme, événements, Relations Presse et réseaux sociaux. 

« Il fallait mettre en avant notre capacité à créer des univers pour nos clients. Que ce soient des univers graphiques, événementiels, identitaires et stratégiques. Avec ce nouveau branding et ce site très créatif, je crois que nous sommes en totale adéquation avec les valeurs que nous portons et les ambitions qui nous animent », conclut Patrick Lesage. 


Publié le 17 décembre 2020