IPG Mediabrands, la branche holding de médias d’Interpublic Group, en partenariat avec Jonah Berger, professeur associé à la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie et auteur à succès du New York Times ayant signé Contagious: Why Things Catch On, a lancé le D100 inaugural, classant les 100 entreprises les plus dynamiques au monde en utilisant de nouvelles mesures mondiales.

Pour élaborer le D100, plus de 10 000 consommateurs ont été sondés dans quatre régions du monde dans cinq marchés de premier plan : les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Chine et l’Inde. Des questions ont été posées aux consommateurs au sujet des marques mondiales et des marques spécifiques à un marché ; au total plus de 1 200 marques ont été passées en revue. Les marques mondiales ont été définies comme de grandes multinationales ayant une présence dans de multiples marchés clé (par ex. Coca-Cola, Nike et BMW). Les marques spécifiques à un marché étaient des marques moins importantes pouvant n’être présentes que sur un seul marché (par ex. Royal Mail au Royaume-Uni ou Hajmola en Inde).

 

Les 10 marques les plus dynamiques au monde sont :

Google Amazon Samsung Nike Intel NASA BMW Mercedes-Benz Audi

10. Lenovo

 

« Le D100, ainsi que les données que nous avons réunies pour identifier les marques les plus dynamiques au monde sont incroyables. Le score dynamique et les nouvelles mesures mondiales pour les marques que nous avons définies permettent à IPG Mediabrands d’aider les marques à devenir véritablement dynamiques et à évoluer au rythme des consommateurs », a déclaré Henry Tajer, PDG Monde chez IPG Mediabrands.

 

Le score dynamique est composé de quatre dimensions clés permettant de calculer et de déterminer le dynamisme d’une marque, en comparaison aux traditionnelles mesures de l’« ancien monde » comme la notoriété de marque et la valeur de marque.

 

Avec le D100, c’est la première fois que la réussite d’une marque est mesurée avec de nouvelles mesures mondiales, expressément :

 

LA SOUPLESSE : le degré d’adaptation des marques aux conditions de marché changeantes.   LA RÉACTIVITÉ : le degré d’écoute et de réaction d’une marque par rapport aux besoins et aux retours des clients.   L’INNOVATION : le degré auquel les marques tirent profit des nouvelles technologies et créent des produits et services innovants   LA SOCIABILITÉ : l’importance et le niveau d’engagement du public d’une marque sur les médias sociaux.

Les données sur les trois premières dimensions (Souplesse, Réactivité et Innovation) ont été collectées au niveau des perceptions des consommateurs et celles sur la quatrième, la Sociabilité, ont été collectées dans les médias sociaux sur Facebook, Twitter et Weibo. Chaque dimension a reçu une note z puis a été moyennée avec les autres pour établir le score dynamique global d’une marque.

 

Jonah Berger, professeur associé de marketing à l’Université de Pennsylvanie, a affirmé : « En partenariat avec IPG Mediabrands, nous avons appliqué une méthodologie rigoureuse et complète qui montre quelles sont les marques qui inaugurent l'avenir. Au final, il n’est pas seulement question d’être pertinent aujourd’hui, il faudra être une force de transformation demain. »

 

Une conclusion majeure de l’étude est que le monde a fondamentalement changé. Être la marque la plus importante et la plus ancienne était par le passé une garantie de réussite continue. Or, sur le marché actuel, socialement connecté et au rythme accéléré, nous avons non seulement affaire à un tout nouveau monde mais aussi à un nouveau monde de marques, ces quatre mesures servant de fondements pour la vitalité de la marque et la croissance perpétuelle.

 

Dans l’ensemble du D100, il y a une relation claire et positive entre le score dynamique et la performance d’une société. Les marques dynamiques, définies somme les marques ayant fait un score d’un écart type au-dessus de la moyenne en matière de dynamisme, affichaient une croissance de leur chiffre d’affaires 2,7 % supérieure au T4 entre 2014 et 2015. Bien que ce pourcentage puisse sembler peu important en lui-même, la croissance moyenne du chiffre d’affaires pour toutes les marques est dans l’ensemble de seulement 4,4 %. La relation entre le dynamisme et la croissance du chiffre d’affaires persiste même lorsque les contrôles sont effectués avec des mesures de marques plus traditionnelles comme la notoriété de la marque et la taille. Cela suggère que le dynamisme d’une marque favorise la performance future au-delà des mesures de marques plus traditionnelles. La relation entre dynamisme et croissance du chiffre d’affaires est particulièrement liée à la dimension Souplesse et quelque peu à la dimension Sociabilité. Les sociétés souples ont également une capitalisation boursière plus importante.

 

Mat Baxter, responsable mondial de la stratégie et de la création, a déclaré : « Il s’agit d’une étude très importante car elle démontre clairement le besoin urgent pour les marques de s’éloigner des mesures de marques obsolètes et d’adopter le score dynamique – quelque chose qui, nous l’avons prouvé, est étroitement corrélé à la croissance future du chiffre d’affaires et au dynamisme des sociétés. »

 

Le prix D100 inaugural a été décerné à Google, la société la plus dynamique au monde, et remis à Eric Schmidt, président exécutif d’Alphabet Inc. (la maison mère de Google nouvellement créée) à l’occasion de la 63e édition du festival international Cannes Lions de la créativitéPour de plus amples informations sur les performances d’une marque particulière ou pour accéder à la liste complète des classements, veuillez visiter www.thed100.com  

 

Communiqué par Business Wire 


Publié le 24 juin 2016