La nouvelle a été annoncée par Paperjam.lu le 26 octobre. Figure incontournable de l’entreprise média Maison Moderne, Francis Gasparotto fonde sa première société, Katcho, afin de mettre ses compétences en stratégie commerciale au service des PME.

Francis Gasparotto est un compagnon de route de Mike Koedinger, fondateur et président de Maison Moderne, depuis 2002. Il est associé de l’entreprise média depuis 2006. En janvier dernier, alors directeur de la Régie et actionnaire de la société, il avait été promu Strategic Business Development Advisor.

À l’occasion de la création de sa société, Francis Gasparotto a cédé à Mike Koedinger ses parts dans Maison Moderne.

«Francis est un fin connaisseur du monde des entreprises et du milieu B2B en particulier, il bénéficie de la confiance des décideurs qu’il côtoie régulièrement depuis deux décennies», a commenté Mike Koedinger. «C’est avec empathie qu’il s’intéresse au marché et à la clientèle pour laquelle il a su développer des propositions de valeur toujours dans l’air du temps. Cette approche ‘win-win’ a significativement contribué au développement de Maison Moderne.»

«Après dix années passées dans le secteur des technologies et du recrutement, j’ai surtout grandi ces 20 dernières années chez Maison Moderne et beaucoup appris aux côtés de Mike Koedinger», témoigne Francis Gasparotto. «Tout en contribuant au développement de nos marques médias qui adressent les principaux secteurs d’activités de l’économie du Luxembourg. C’est avec beaucoup de motivation et d’engagement que je vais accompagner Maison Moderne dans les prochaines années. C’est vraiment stimulant.»

À travers Katcho, Francis Gasparotto transmettra son savoir-faire et son ambition de contribuer au développement des PME au Luxembourg. «Katcho a pour mission d’aligner la stratégie commerciale et marketing sur celle de l’entreprise», explique-t-il. «Concrètement, Katcho a donc pour objectifs d’amplifier durablement les résultats tout en améliorant l’organisation, l’engagement et la formation des équipes commerciales, puis de mesurer l’impact sur la rentabilité et la qualité de la relation client.»


Publié le 27 octobre 2021