C’est à l’occasion de journée internationale de la créativité et de l’innovation, ce mardi 21 avril, que le Luxembourg Creative Industries Cluster a organisé le premier webinaire de sa série « CREAction ». Cette session modérée par Marc Lis, Cluster Manager, a réuni plusieurs acteurs locaux pour discuter des actions menées par la communauté créative dans le cadre de la lutte contre la crise sanitaire actuelle.

Comme l’a tout d’abord rappelé Marc Lis, « cette journée mondiale de la créativité et de l’innovation a été initiée en 2002 par Marci Segal, une canadienne qui souhaitait voir la créativité reconnue davantage, puis l’appliquer à la résolution de problèmes. Une initiative qui prend tout son sens dans le contexte actuel ». Depuis, de nombreuses initiatives sont lancées pour célébrer la créativité et l’innnovation, parfois même durant toute une semaine, et ce dans plus de 80 pays. De plus, depuis 2007, les Nations Unies reconnaissent ce « Creative and Innovation Day », comme une journée mondiale officielle, afin de rappeler et de sensibiliser au rôle que celles-ci jouent dans tous les aspects du développement humain.

 

Réagir, agir puis innover

Elfy Pins, fondatrice et CEO de Supermiro et Helloboss, a ensuite été invitée à partager son expérience personnelle et les actions menées depuis le début de la crise du Coronavirus. Après avoir rappelé les concepts de Supermiro et Helloboss – des assistants personnels intelligents pour gérer le temps libre, et son pendant professionnels avec la gestion des événements, formations et conférences, respectivement –, elle s’est intéressée à la gestion concrète de cette crise. « Nous avons tout d’abord dû effectuer une veille manuelle pour mettre à jour nos agendas et nous nous sommes concentrés sur les restaurants et autres commerces qui pouvaient alors rester ouverts, » précise la fondatrice. Elle poursuit : « ainsi, nous pouvions lister les initiatives locales intéressantes pour la population, tout en continuant à promouvoir les acteurs luxembourgeois. Côté b2b, de nombreuses formations sont désormais disponibles : en effet, nous n’avons jamais eu autant de temps pour nous former ».

Si, comme elle l’explique, le travail à distance ne fait pas nécessairement partie de l’ADN de son équipe, l’adaptation fut rapide : « cela n’a pas changé notre routine, et nous avons su conserver notre esprit d’équipe ». Grâce à ses capacités de réaction et sa créativité (mise en place de nouveaux formats tels que « Canap Event », avec des blind-tests et autres cours de cuisine), Supermiro et Helloboss ont réussi à maintenir leur trafic web, malgré que tous les événements locaux aient été annulés. « Ce fut un choc, mais nous avons pris le contre-pied et avons vite rebondi. Selon moi, il est important de bien s’entourer et de parler à ses mentors, de garder le lien mais aussi de se faire challenger », conclut Elfy Pins.

 

« Passer d’une Smart Nation à une Creative Nation »

Les organisateurs ont par la suite accueilli Kamel Amroune, CEO de Farvest Group. L’agence qui fête cette année son vingtième anniversaire est principalement connue pour l’organisation d’événements internationaux, ICT Spring en tête, a dû s’adapter rapidement suite aux directives du gouvernement et l’interdiction de tenir ce type de rassemblements. « Nous alimentions quotidiennement nos différents médias et communautés, avec notamment l’envoi de newsletters hebdomadaires et thématiques et avons remarqué une explosion du nombre de visiteurs. Nous sommes une agence de marketing atypique avec nos événements, médias et expertise marcom » explique le CEO.

Kamel Amroune est alors revenu sur le lancement de l’initiative #YouAreNotAlone, en soulignant que « tout le monde pense aux autres » et en citant les projets similaires/complémentaires mis en place par Régie.lu, Maison Moderne, Editus et bien d’autres. « Il s’agit d’une période compliquée qui restera dans l’histoire, et dans laquelle il est important de s’entraider, clients, partenaires ou encore fournisseurs », ajoute le CEO. Comme son nom l’indique, #YouAreNotAlone est un message de solidarité qui appelle au partage : non, vous n’êtes pas seuls !

Dans ce contexte, les créatifs de l’agence se sont également attelés à développer de nouveaux projets digitaux, tels que Brainfeed – un portail composé exclusivement d’infographies – permettant ainsi aux sociétés de partager leur(s) expertise(s) de manière visuelle. L’agence soutient également le hackathon « Hack the Crisis » organisé ce vendredi par Docler Holding : tous les sponsorings récoltés seront reversés à des associations caritatives. « Durant cette période si spéciale, la créativité et l’intelligence collective sont cruciales. Nous parlons souvent de Smart Nation pour décrire le Luxembourg mais selon moi toutes ces nouvelles technologies vont devenir une commodité. Dès lors, ce qui fera véritablement la différence sera la créativité, et ce dans tous les domaines. Notre pays doit devenir une Creative Nation ! » souligne Kamel Amroune.

 

L’éclosion d’un nouveau business model

Cette première session s’est conclue avec l’intervention de Johnny Lagneau, CEO et fondateur de Warrigal. « Nous sommes un ‘innovation studio’ dont la mission est d’aider les entreprises et startups à innover. Dès le début de la crise, la majorité de nos clients a annulé ou décalé ses projets. Après quelques jours, j’ai jugé nécessaire de réfléchir à une alternative afin de transformer cette crise en opportunité(s) » explique Johnny Lagneau.

Le CEO et son équipe ont décidé de travailler sur 3 projets distincts, tout en réfléchissant à l’évolution du business model de Warrigal. Il ajoute : « nous ne sommes pas médecins, mais nous arrivons à stimuler l’innovation et à développer des applications mobiles. Pourquoi ne pas le faire pour aider les gens ? » Warrigal a tout d’abord proposé « Europ Alert », un feed qui regroupe les informations officielles des gouvernements italien, français, belge et luxembourgeois, sur une plateforme commune. « Le portail permet aussi d’éviter que l’information soit manipulée », il précise. Le CEO est aussi à l’origine de city-commerces.com, l’équivalent de letzshop.lu, mais dans la Province de Luxembourg, en Belgique : une marketplace gratuite permettant aux commerçants de vendre leurs produits et ainsi les aider à poursuivre leurs activités commerciales. « Puis, Kyosai.eu est un site d’aide entre entrepreneurs. Cette marketplace permet alors de maintenir une solidarité forte entre ceux qui subissent la crise et les autres », ajoute Johnny Lagneau.

Celui-ci a conclu sa présentation en revenant sur la refonte de son activité principale, mais gardant la même mission : résoudre les problèmes. Il explique : « nous avons revu nos fondamentaux dans le but de sortir de la norme et de susciter des réactions. Comment ? En débutant avec un innovation sprint, en analysant les problèmes de nos prospects et clients, puis en testant l’idée la plus ambitieuses en un minimum de temps ». Au final, Johnny Lagneau offre une nouvelle proposition de valeur : permettre aux startups et PME d’innover, pour un coût raisonnable, puis de stimuler les innovations en sortie de crise.

 

Deux autres webinaires #CREAction sont d’ores et déjà planifiés en langue anglaise les 28 avril et 5 mai. Le premier présentera d’autres acteurs et initiatives émanant de la communauté des industries créatives pendant cette crise sanitaire et le second permettra un échange avec des experts afin d’évoquer le rôle que les industries créatives ont à jouer dans la recherche de solutions pendant et après cette situation de crise.


Publié le 22 avril 2020