Les influenceuses, post Instagram et autres hashtag #Selfie #Beauty seraient en passe de bousculer notre rapport à la beauté. C'est ce que montre le sondage réalisé par GFK, dont Facebook IQ a analysé les données.

Pour mesurer l'influence des social media dans l'expérience d'achat de produits cosmétiques, Facebook IQ s'est penché sur les mentions faîtes sur ses réseaux sociaux. L'étude, menée auprès de 3648 consommateurs de produits de beauté féminins, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Emirats Arabes Unis, confirme que le numérique tend à bousculer les codes et les normes établies par l'industrie cosmétique.

 

"Marketing transparent"

Impossible aujourd'hui de parcourir Instagram sans tomber sur un selfie gommage à la noix de coco, sur une photo à la mise en scène léchée, alliant vernis pastels et bouquets de pivoines, ou encore sur une influenceuse au corps hâlé vantant les mérites du dernier autobronzant bio. Cette forme de marketing "transparent" aurait un impact considérable sur les femmes, au point que 75% des sondés affirment être tentés d'acheter un produit parce qu'ils l'ont vu sur les réseaux sociaux, même s'ils n'en avaient pas l'intention au départ.

Plus accessibles que les mannequins photoshopées des magazines, les nouvelles icônes de la beauté n'hésitent pas à poster une photo démaquillée pour mettre en avant une crème hydratante, produisent volontiers du contenu vidéo pour exposer leur "favoris" quand elles ne donnent pas clairement leur avis (parfois même négatif) sur un produit testé. Une communication digitale qui introduit une forme de proximité et redéfinit la relation marque/média/client.

 

Les social media au service des marques

Bien loin des publicités traditionnelles, les social media permettent l'émergence de nouvelles tendances, quelque part entre le hashtag éphémère et le dernier DIY qui buzz. Ainsi, les réseaux sociaux offrent aux marques l'opportunité de communiquer de manière plus ludique et de fédérer une communauté autour d'un même produit. L'Oréal a par exemple investit Instagram pour faire la promotion de ses nouveaux masques en créant le hashtag #MultiMasking. Une forme de marketing que recommande Facebook qui conseille aux marques d'inspirer leurs acheteurs, particulièrement sensibles au mobile first.

En effet, 45% d'entre eux voit le Smartphone comme l'outil d'achat le plus important. De fait, il est plus que jamais nécessaire pour les marques de cosmétique de miser sur la communication digitale si elles veulent séduire leurs clientes, adeptes d'Emoji et de conseils personnalisés.  La marque Glossier, créée par Emily Weiss, influenceuse à l'origine du blog Into The Gloss, a su créer le buzz grâce à une gestion des réseaux sociaux ultra efficace : "Souvent, les marques me demandent comment elles peuvent donner le sentiment à leurs communautés d'être impliquées. La réponse est simple : impliquez-les ! Ne faites pas semblant. Autrement, c'est juste une posture marketing" affirme-t-elle. Packaging branchée, démarche éthique et démocratisation de la relation-client ont permis de fidéliser et de fédérer une communauté de clientes, accro à ses crèmes hydratantes.

En bousculant les codes du marketing, les réseaux sociaux réinventent le rapport entre la marque et son client, plus intime et plus engagé. Dès lors, il n'est pas étonnant que 72% d'entre eux affirment avoir été influencé par le numérique au moment de leur achat.

 

Source : Facebook IQ 


Publié le 31 mai 2017