Pour la première fois, CBRE a réalisé une enquête auprès des consommateurs du Grand-Duché. Au cours de l'été 2019, plus de 500 Luxembourgeois ont partagé leurs habitudes de shopping et leurs préférences, révélant ce qui les anime. Les répondants étaient diversifiés, couvrant un large éventail d'âges, de composition familiale, de niveau de revenu, de nationalité et de région de résidence, les hommes et les femmes se partageant à peu près également.

Cette enquête identifie quatre grandes tendances qui définissent le comportement des consommateurs luxembourgeois.

Tout d'abord, les Luxembourgeois préfèrent de loin le centre commercial. Près de la moitié des répondants visitent un centre commercial au moins une fois toutes les deux semaines, ce qui est beaucoup plus fréquent que les centres-villes piétonniers et les zones commerciales. A première vue, ces habitudes reflètent le paysage du commerce de détail au Luxembourg. En effet, compte tenu de la faible densité des villes luxembourgeoises, les centres-villes piétonniers ne sont pas bien développés en dehors de la ville de Luxembourg, qui se retrouvent de plus face à un ratio très élevé de surfaces de centres commerciaux par rapport à la population.

Les Luxembourgeois ont également exprimé certaines préférences sur des facteurs importants dont ils tiennent systématiquement compte lorsqu'ils choisissent l'endroit où faire leurs achats. C'est ainsi que l'on découvre que le facteur le plus important est la propreté des installations, suivie du prix des produits, du stationnement, de la sécurité et de la facilité d'accès ; autant de facteurs qui concernent largement les installations elles-mêmes et pas nécessairement l'offre de commerces. Il va presque sans dire que les préférences diffèrent quelque peu selon l'âge. Ainsi, les plus jeunes (18 à 34 ans) préfèrent faire attention à l'offre commerciale, à la variété des magasins et à l'accessibilité, alors que pour les deux groupes les plus âgés (45 à 64 ans), il s'agit plutôt de propreté, de stationnement et de sécurité.

La troisième tendance qui se dégage de ce sondage est que les trois quarts des consommateurs considèrent que manger fait partie de l'expérience de shopping. En effet, plus de 42% des personnes interrogées mangent très souvent ou toujours en faisant leurs achats, avec une forte préférence pour les établissements indépendants, suivis par les fast-foods et autres snacks rapides.

Enfin, la dernière tendance, qui peut d’ailleurs paraître surprenante, est que les Luxembourgeois se rendent plus souvent dans les magasins pour faire du shopping plutôt que de le faire en ligne. Malgré le fait que 60 % des répondants ont déclaré avoir consulté une boutique en ligne au moins une fois par mois (dont 46 % sont des 18-24 ans), 70 % fréquentent plus souvent les magasins physiques, ce qui souligne que les magasins en « dur » sont toujours dominants malgré la popularité croissante du e-Commerce.

La façon dont les commerçants peuvent interagir avec leurs clients et la façon dont Internet est utilisé pour faire du shopping continuent de s'étendre au-delà des commandes en ligne "traditionnelles". Les stratégies multicanaux ont été intégrées dans les marchés de la distribution et les consommateurs savent comment s'adapter rapidement. Il est maintenant devenu courant de commander en ligne, de récupérer son colis en magasin, d'acheter un autre article lorsque l’on récupère une commande en magasin, ou d'utiliser une application mobile pendant les achats.

 

L'étude est disponible ICI.

 

Communiqué par CBRE


Publié le 01 octobre 2019