Ce mardi 7 janvier 2020, Las Vegas a changé de visage. Dans le désert du Nevada, la technologie vole désormais la vedette aux magiciens. Le Consumer Electronics Show 2020 est lancé et le Luxembourg y sera fièrement représenté pour la troisième année consécutive avec près de 100 personnes accompagnant la délégation et 21 startups bien décidées à remporter le jackpot des financements VC, partenaires ou clients internationaux.

L’innovation au pays des casinos

Entre les fontaines massives du Bellagio et les wedding chapels, avec l’arrivée en masse depuis quelques jours des plus grands innovateurs mondiaux, on ne parle plus poker, roulette et blackjack mais Artificial Intelligence, SmartCity et Blockchain. Voilà trois ans maintenant, à l’initiative du conseiller en innovation Luxfactory, que le Luxembourg s’est pris au jeu et arbore fièrement le meilleur de l’innovation grandducale au coeur de l’Eureka Park, espace startups du CES. Le Venetian a décidé de laisser les gondoles… de côté et la place Saint Marc voit défiler sous sa coupole des milliers de Venture Capitalists, Facebook, Google, Tesla et autres institutions qui feront le monde de demain.

 

#LuxembourgCES2020

Au centre de cette ébullition intellectuelle, plus de 100 luxembourgeois participent cette année à une semaine orchestrée par Luxfactory en partenariat avec LeVillage Francophone et MyGlobalVillage. Sessions matinales quotidiennes de pitchs, visites guidées par secteur d’activité et grandes soirées de networking sont au programme. Hier, lundi 6 janvier, les membres déjà présents se sont retrouvés pour une visite en avant-première du CES avant son ouverture et ont passé en revue les prochains jours entre deux séquences de rodéo. Les informations concernant le programme de la semaine sont accessibles sur le site www.ceslux2020.com.

Le Pavillon luxembourgeois, sponsorisé cette année par la Chambre de Commerce et HP, sera la scène d’annonces importantes. Après la réussite de son ICO réservé à la Grande Région, MySardines lancera mercredi 8 janvier une nouvelle opération d’envergure géographique plus large. F4A et Virtual Rangers ont quant à eux décidé de créer un outil spécialement pour le salon qui sera lancé courant de semaine. Déjà 11 startups luxembourgeoises sont sélectionnées pour pitcher devant les membres prestigieux du jury de MyGlobalVillage/Village Francophone.

La délégation rassemble cette année près de 100 personnes. Le SnT, Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust, Le Groupe Foyer, La Lux, Le Thi’pi, InTech, sont quelques-unes des sociétés qui accompagneront nos 21 startups pour une semaine inoubliable sous les auspices des nouvelles technologies.

 

Las Vegas, capitale innovante

Les origines de Las Vegas datent de la fin du 19ème siècle lorsqu’un groupe de fermiers mormons décident d’y installer une communauté et y construisent un fort. Des sols peu fertiles et la menace des indiens poussent cette population à abandonner le territoire. L’armée américaine investit l’espace en 1864. Deux évènements jouent ensuite un rôle majeur dans l’expansion et la popularité de la ville: la construction du barrage Hoover inauguré par Roosevelt en 1935 dont la ville devient le centre de gestion et la légalisation des jeux d’argent en 1931. Dans les années 80-90, Las Vegas décide de diversifier son économie et s’attaque au tourisme de masse connaissant dès lors une augmentation de 5% annuel du tourisme familial. En 2016, la ville décide de prendre la trajectoire de l’écologie en adoptant le projet Smart Street Light par la startup EnGoPlanet et la construction de la centrale solaire Boulder Solar, troisième plus grosse du monde. En 2016, Las Vegas peut se targuer d’être l’une des rares villes du monde dans laquelle le réseau public d’électricité est uniquement alimenté par les énergies renouvelables.

"Sin City" est aujourd’hui considérée comme l’une des villes US les plus soucieuses du gaspillage énergétique et a considérablement pris de l’avance en terme de politique environnementale.

 

Le plus grand salon tech au monde

Las Vegas accueille chaque année le Consumer Electronics Show, plus grand salon mondial de l’innovation. En 2019, le CES comptait 182 000 professionnels, 1 000 intervenants, et 6 545 journalistes. Le Pavillon National Luxembourgeois avait présenté à l ‘époque 16 startups et plus de 40 personnes. Les startups luxembourgeoises avaient fait rayonner le pays, à travers les prix qu’elles ont remportés : LuxAI, "Greatest Tech for a better world", son QTrobot exposé à l’entrée de l’Eureka Park et Koosmik, « Coup de Coeur » du jury lors du Concours International de Pitch du Village Francophone.

De plus en plus prisé par les professionnels du secteur automotive, le CES devient aussi l’un des plus grands salons automobiles du monde. Les marques l’ont bien compris et l’année dernière Hyundai, Nissan, Daimler, Mercedes, pour n’en citer qu’une partie, étaient présentes. Plus d'informations sur https://www.ces.tech/Topics/Automotive/Vehicle-Technology.aspx

 

Communiqué par Luxfactory Group


Publié le 07 janvier 2020