autoRetouch, la première plateforme de traitement d'images automatisée de bout en bout, passe en phase de bêta ouverte. Optimisée par l'intelligence artificielle (IA), la société offre actuellement une plateforme modèle SaaS pour le traitement en vrac automatisé des images de produits de mode.

Les utilisateurs créent un compte sur le site Web d'autoRetouch et peuvent essayer le service en traitant gratuitement jusqu'à 10 images. Pour traiter des images supplémentaires, ils achètent des crédits selon le mode de facturation à l'utilisation. Le prix pour traiter une image est de 0,10 €. Le service s'articule autour du concept des flux de travail. Les flux de travail sont créés en « chaînant » les composants d'IA dans une interface de type glisser-déposer. Chaque composant représente une version automatisée d'une tâche d'édition d'image commune. Le produit offre actuellement les composants nécessaires pour automatiser une tâche d'édition d'image répétitive, mais à très fort impact, comme la suppression d'un arrière-plan et la retouche de la peau. Les utilisateurs gardent le contrôle de tout l'aspect créatif sur la sortie et peuvent traiter des centaines d'images simultanément. Le délai d'édition moyen d'une image de produit de mode classique passe de plusieurs minutes à quelques secondes.

 

Changement de paradigme dans le secteur d'activité

« La production des images dans le secteur de la mode – de la séance photo à la post-production en passant par l'incorporation des images dans les catalogues en ligne – est actuellement un processus très inefficient et onéreux », explique le cofondateur et PDG d'autoRetouch, Alex Ciorapciu. Toutefois, si vous tirez profit de la toute dernière technologie de vision par ordinateur et la combinez avec l'infrastructure cloud évolutive actuelle, vous pouvez changer le paradigme dans le secteur d'activité en remplaçant la tâche manuelle par l'automatisation, ce qui vous permettra non seulement de réaliser des économies de coûts, mais également de bénéficier d'une vitesse accrue et d'une plus grande constance de sortie », ajoute-t-il.

 

Accélération de la transition au commerce électronique

Le lancement d'autoRetouch tombe à point. Alors que l'économie mondiale évalue l'impact et se remet lentement de la pandémie du COVID-19, on peut faire la constatation suivante : La transition de l'édition en différé au commerce électronique s'est accélérée encore davantage. « Avec autoRetouch, nous souhaitons aider les détaillants et tous ceux qui travaillent dans la chaîne d'approvisionnement de l'édition des images du milieu du commerce électronique à adapter leurs opérations à la conjoncture qui prévaut désormais, et supprimer certaines tâches répétitives et peu gratifiantes du processus de production d'images pour alléger leur fardeau, déclare Alex Ciorapciu. C'est pourquoi le prix de 0,10 € par image est un élément important de la proposition de valeur d'autoRetouch ; nous voulons instaurer la confiance en notre service de traitement automatisé des images en le rendant convivial et très intéressant du point de vue financier », a-t-il poursuivi.

 

Origines

autoRetouch a été créée dans le service Science des données de Breuninger, un détaillant très innovant du secteur de la mode de luxe de Stuttgart, en Allemagne. Durant l'évaluation des résultats impressionnants du projet, il est apparu évident que le traitement automatisé des images de produits constituait une proposition d'une valeur universelle. Pour saisir cette prodigieuse opportunité, autoRetouch est devenue une société autonome qui offre un service mondial. Breuninger s'est engagée à appuyer autoRetouch et à ce titre, a effectué un investissement initial dans une start-up nouvellement créée. autoRetouch emploie actuellement 14 personnes et a son siège à Stuttgart, en Allemagne.

 

Communiqué par autoRetouch


Publié le 21 juillet 2020