News

Best Workplaces 2016 au Luxembourg : le palmarès dévoilé

Best Workplaces 2016 au Luxembourg : le palmarès dévoilé

Les sociétés où il fait bon évoluer au Luxembourg et bonnes pratiques organisationnelles étaient à l'honneur le 3 mars dernier lors de la Conférence Great Place to Work Luxembourg. Après de passionnantes conférences, le nouveau palmarès des sociétés où il fait bon travaillé a été dévoilé devant 200 dirigeants et spécialistes RH.

 

Un Speed Dating pour échanger bonnes pratiques et expériences RH

Nouveauté 2016, l'événement organisé par l'institut a débuté par une session de rencontres et d'échanges permettant aux DRH et responsables des sociétés présents de partager leurs bonnes pratiques organisationnelles ayant pour but premier le bien-être des salariés et in fine, de transformer leur organisation en une société où il fait bon travailler.

 

L'anthropologie pour révéler l'identité d'une entreprise et motiver ses collaborateurs

Après cette session de "Speed Dating Best Practices", Abdu Gnaba est intervenu lors de cette 6ème édition de la conférence Great Place to Work Luxembourg. Selon l'anthropologue, "le travail n'est pas une valeur en soi, il doit avoir un sens". Il a également insisté sur l'impossibilité de s'accomplir tout seul, d'où l'importance de créer une "Great Place to Work Together", car "être bien, c'est être avec les autres".

Comme le démontre les résultats d'une étude menée par Harvard, sur une période de 70 années, les gens les plus heureux sont bien ceux qui ont eu les meilleures relations sociales et professionnelles. Abdu Gnaba a ensuite évoqué la création d'une "Great Place to Create a Desire", le désir faisant avancer, et celui-ci devant se trouver dans un récit collectif, ou mythe fondateur. Car en effet, "une entreprise efficace se mesure à l'aune du bien-être de ses collaborateurs. Ce bien-être tient au désir qu'ils éprouvent à travailler ensemble, unis, vers un but commun". 

 

Les secrets des sociétés où il fait bon travailler partagés par leurs leaders

Bertrand Bailly est le président de la société française Davidson Consulting, qu'il a fondé avec ses deux associés il y a 10 ans. Classé #1 Best Workplace en Europe depuis 2 ans, la société a connu un fort développement et compte aujourd'hui plus de 1 600 collaborateurs. Lors de la création de la société, deux points étaient essentiels : "nous avons décidé qu'il n'y aurait pas de hiérarchie et avons opté pour une entreprise horizontale, et avons mis en place une symétrie des attentions, ou cercle vertueux où l'écoute est centrale" souligne Bertrand Bailly. Depuis 4 mois, la société a également opté pour un management tribal : pas de reporting, mais un consensus obligatoire, et les résultats sont au rendez-vous.

Parmi ses bonnes pratiques, le Bertrand Bailly cite notamment l'ouverture des nombreux canaux de communication avec notamment la création d'un "Wall of Hobbies – gestionnaire d'événements, disponible en open-source – de forums non-modérés permettant aux employés de s'exprimer librement ou encore des concours d'intérêts professionnels et personnels. Toutes ces bonnes pratiques sont disponibles dans le "Davidson Code", qui a déjà téléchargé

 

Frank Abbenhuijs, le dernier intervenant de cette conférence, occupe la fonction de Head of HR EMEA au sein de NetApp, société labélisée #1 Best Multinational Workplace en 2015 et également dans plusieurs pays européens, notamment en Allemagne. Pour le responsable RH, une Great Place to Work est une "entreprise moderne qui permet aux collaborateurs de donner le meilleur d'eux-mêmes". L'outil mis à disposition par Great Place to Work est avant tout utilisé pour être à l'écoute des salariés : "ils peuvent nous dire comment ils se sentent, et ce qui peut être amélioré". Selon Frank Abbenhuijs, l'enquête permet également d'apprendre et d'échanger, et enfin, améliore considérablement la marque employeur.

Frank Abbenhuijs a ensuite passé en revue les différentes étapes du programme "People Manager Development" qu'il a mis en place depuis son arrivée au siège européen, pour répondre aux attentes des collaborateurs. Alors que ceux-ci regrettaient que les leaders ne participaient pas aux programmes de développement, ils sont désormais impliqués et se rendent directement à Amsterdam. Les cas théoriques, qui n'étaient, selon les salariés, pas assez "business-oriented" sont désormais des cas réels. Ce programme porte ses fruits : "les managers inscrivent désormais leurs collaborateurs pour ces programmes de 3 semaines" ajoute le responsable RH pour la région Europe.

 

Bien être des collaborateurs : qu'en pensent les candidats ?

Après ces trois interventions, Rik Hülser, General Manager de jobs.lu, et Juliette Minard, Head of Great Place to Work Luxembourg, ont présenté les premiers résultats de l'enquête menée en collaboration par leurs deux sociétés, auprès de plus de 4 600 répondants. On peut notamment souligner le fait que les jobboards restent l’outil préféré des candidats pour rechercher un nouvel emploi ou rester à l’écoute du marché, en effet 56% des candidats le positionnent en choix N°1, suivi des portails carrière des entreprises (16%). Concernant la satisfaction au sein de l'entreprise, le respect de la direction envers ses salariés est la dimension la plus valorisée par les candidats. La crédibilité du management est la deuxième dimension forte. La totalité de ces résultats sera dévoilée lors de la masterclass dispensée par jobs.lu lors du HR Factory, le 9 juin prochain.

 

COPLANING sur la plus haute marche du podium

Après cet échange de bonnes pratiques managériales et organisationnelles distillées par les experts internationaux, les organisateurs ont dévoilé la liste des Best Workplaces Luxembourg 2016, moment fort de la soirée, avec notamment pour la première fois au Grand-Duché, les entreprises de 20 à 49 employés. Dans cette catégorie, le premier palmarès luxembourgeois est composé de la société Aviva Investors Luxembourg et ses 25 salariés dont la dimension Fierté a été mise en avant, STEINMETZDEMEYER architectes urbanistes et son équipe composée de 36 personnes qui évolue dans "une ambiance conviviale avec des échanges très qualitatifs", et enfin la société ICT Worldline SA, et ses heures de travail flexibles, dont la Convivialité a également été soulignée par ses 22 employés.

 

Pour les sociétés employant plus de 50 employés, Orange Luxembourg fait son entrée dans le classement des Best Workplaces Luxembourg. Ses 176 salariés, considérés comme les "clients internes", sont fiers d'évoluer pour la société de télécommunication.

EBRC, société de services informatiques dont la visibilité ainsi que les possibilités de développement des compétences plaisent tout particulièrement à ses salariés, et la banque ING Luxembourg, qui compte 832 employés, sont une nouvelle fois récompensées pour leurs politiques organisationnelles et se classent respectivement 7ème et 6ème. Chez ING, on souligne que ces bonnes pratiques, notamment d'intégration sont un véritable état d'esprit, uniquement possible avec un département RH crédible.

Deux autres sociétés ICT occupent les 5ème et 4ème places : il s'agit, respectivement, de CTG Luxembourg PSF et d'InTech qui fait sa première apparition dans le classement. Chez CTG, on accompagne et suit les consultants qui travaillent directement chez le client, alors que pour les employés d'Intech, c'est le sentiment de Convivialité qui ressort, notamment grâce à un processus d'accueil des nouveaux collaborateurs sur une année complète.

Le trio de tête pour cette 6ème édition des Best Workplaces Luxembourg est composé d'Adecco Group Luxembourg, société de recrutement et de service à la personne au sein de laquelle la valeur fondamentale est le respect, d'Atoz Tax Advisers, qui compte 107 employés qui soulignent la dimension Convivialité et l'écoute, notamment pour les nobles causes, et enfin de COPLANING,et ses 90 salariés, qui est élue Best Workplace 2016 au Luxembourg. Les salariés insistent sur la fierté d'évoluer au sein de la société. Le management les rejoint : "un employé fier est le meilleur des chasseurs de tête".

 

La soirée s'est clôturée avec le traditionnel Networking Walking Dinner dans une ambiance festive où bonnes pratiques et félicitations étaient une nouvelle fois sur le bout de toutes les lèvres.

 

Alexandre Keilmann - @Alex_Klmnn

X
Articles précédents :
L'avenir de l'univers digital selon O. Dauvister, Groupe CK

L'avenir de l'univers digital selon O. Dauvister, Groupe CK

Après avoir partagé avec nous sa plus belle réussite professionnelle et avoir mis l'accent sur le ...