C’est finalement au tour de Twitter de s’engager pour plus de transparence concernant les publicités sur sa plateforme. Grâce à son centre de transparence des publicités, les internautes pourront consulter toutes les annonces diffusées par n’importe quel profil Twitter, à tout moment, même sans être membre.

Annoncé en octobre 2017, ce centre visant à la transparence des annonces a été long à venir, mais Twitter s’est finalement acquitté de sa promesse. Cette nouvelle option pourrait s'avérer particulièrement utile pour les spécialistes du marketing des médias sociaux. Ils auront désormais la possibilité de voir toutes les annonces Twitter en cours d’exécution par n'importe quel compte, à tout moment, ce qui en fait un excellent outil de recherche et d’analyse de la concurrence

Le processus est assez simple, il suffira de rechercher un identifiant spécifique afin de retrouver la création de toutes les campagnes publicitaires qui ont été lancées au cours des sept derniers jours à partir de cet identifiant.

L'option de recherche d'annonces sera accessible à tous les internautes, même aux utilisateurs non-Twitter (aucun login ou compte Twitter ne sera nécessaire), ce qui donnera aux tiers la possibilité de vérifier deux fois les annonces - en particulier en ce qui concerne le contenu politique sur la plate-forme.

A la suite des questions sur la façon dont la plate-forme a pu être utilisée pour influencer les électeurs avant les élections présidentielles américaines de 2016, Twitter a ajouté une série de nouvelles politiques pour les annonceurs politiques afin d'améliorer la transparence. Le mois dernier, Twitter a également ajouté de nouveaux badges pour les profils des candidats politiques, ce qui permet de voir plus facilement qui se présente.

Les utilisateurs vont pouvoir également accéder à davantage de données sur les annonceurs politiques, y compris les informations de facturation, les dépenses publicitaires et les options de ciblage démographie utilisées. Et si les informations supplémentaires ne sont actuellement disponibles que pour les candidats basés aux États-Unis, Twitter cherche à étendre l'option à d'autres régions à l'avenir.

election_labels.png


Publié le 03 juillet 2018