Rencontre avec Guido Savi, fondateur de HBC Group et plus récemment de la startup INYATI, qui présentera ses solutions lors d'ICT Spring, les 15 et 16 mai prochains. Monsieur Savi a derrière lui une longue carrière dans le secteur automobile et a passé de nombreuses années à l'étranger. Aujourd'hui, il accompagne les entreprises dans leurs transformations digitales.

A quels principaux challenges la startup INYATI répond-elle ? Quelles sont aujourd'hui les principales demandes des clients ?

Notre principal challenge est de permettre à nos clients de tirer profit des canaux digitaux et de sélectionner les outils les mieux adaptés à leurs besoins. Il est donc essentiel d’écouter nos partenaires et de bien comprendre leur entreprise dans tous ses aspects.

La plupart des entreprises qui nous approchent constatent que leurs outils digitaux ne génèrent pas assez de résultats (visites, trafics, ventes, etc) et nous demandent de les aider renforcer leur impact digital.

 

Comment expliquez-vous le retard dans la transformation digitale ?

La plupart des PME/TPE ont un site internet et publient des messages sur les médias sociaux, mais en réalité nous sommes loin de la transformation digitale qui implique une évolution de la culture de l’entreprise et une refonte des process internes. Les notions du "customer experience" et "user experience" sont encore vagues. Nous devons amener nos partenaires à penser moins en terme de clients mais plutôt en terme de développement d’une communauté. Les médias sociaux sont utilisés comme vecteur d’informations et moins dans une perspective d’interaction avec le consommateur.

 

Quels sont les principaux éléments à auditer avant d'entamer sa transformation digitale ?

Nous partons de l’analyse détaillée de la stratégie de l’entreprise, sa vision, ses objectifs, ses process, son identité graphique, ses clients, etc. La plupart des agences de développement web sont très focalisées sur l’outils. Chez INYATI, les outils digitaux ne sont pas le point de départ de notre réflexion, mais sont les accessoires permettant de créer la performance. La notion de "customer experience" vient avant la technologie. Nos recommandations diffèrent fréquemment de ce que nos partenaires imaginaient au départ.


Publié le 09 mai 2018