En date du 11 mai 2018, le Premier ministre et ministre des Communications et des Médias, Xavier Bettel, le président du Conseil d’administration de l’Établissement public de radiodiffusion socioculturelle (ERSL), Laurent Loschetter, et le directeur de l’ERSL, Jean-Paul Hoffmann, ont signé la nouvelle convention pluriannuelle entre l’État et Radio 100,7.

Cette convention, instrument de développement de la radio visant à donner, tant à l’ERSL qu’à l’État, de la prévisibilité à long terme, couvrira ainsi les années 2019-2023, soit cinq ans, contre trois ans couverts par la convention précédente. Elle accorde à la radio une hausse budgétaire de 4% pour 2019 et de 2% pour les années suivantes. Une dotation nette de 6,8 millions d'euros est ainsi prévue pour l’exercice 2023, contre 4,8 millions d'euros en 2013.

Le Premier ministre a expliqué que cette convention est l’expression de sa volonté continue de renforcement de la radio, qui fait suite à la première convention qu’il avait conclue avec la radio en 2015 et qui comportait déjà une dotation en hausse, ceci même dans une situation d’assainissement des finances publiques. "Plus que de vouloir uniquement préserver le service public de radiodiffusion, il m’importe de la développer davantage", a-t-il souligné.

Il a évoqué la mission particulière du service public, "acteur fondamental dans une démocratie, contribuant au pluralisme social et culturel et reflétant la diversité des idées et opinions", en ajoutant "qu’un investissement dans des médias dynamiques qui garantissent une information indépendante représente un investissement dans la démocratie!".

Il a invité la radio à continuer à appliquer des pratiques journalistiques respectant les plus hauts standards de professionnalisme - condition de la confiance des citoyens -, être un partenaire de la scène culturelle du Luxembourg et à accroître son audience davantage.

Le président a confirmé que le nouveau cadre de financement garantira à la radio les moyens nécessaires à l’exécution de sa mission de façon encore plus efficace.

Le directeur s’est réjoui de l’évolution positive du financement du service public de radiodiffusion au Luxembourg, alors que, ailleurs en Europe, des médias publics se trouvent actuellement menacés par une baisse du financement étatique.

 

Communiqué par le Service des médias et des communications

 

Photo : © SIP / Emmanuel Claude, tous droits réservés

 


Publié le 14 mai 2018