Chaque année, le 8 mars est la journée internationale de la Femme – ou des droits des femmes, selon les pays. A cette occasion, le monde entier célèbre les femmes. En 2018, alors que des progrès véritables se font encore attendre dans de trop nombreux secteurs, les associations féministes haussent le ton. Les campagnes pour plus d'égalité se multiplient et naturellement, les marques se joignent à ces discours et surfent sur la tendance.

Les doodles de Google

Google a pour habitude de remplacer son logo par des animations liées aux différentes fêtes et autres occasions. Pour la journée de la Femme 2018, ce sont pas moins de douze doodles différents qui apparaissent sur la page de recherche. Ceux-ci ont été conçus par douze femmes artistes issues de douze pays différents. Chacune de ces illustrations raconte une histoire à propos de la vie des femmes, que ce soit une histoire personnelle ayant eu un impact important dans leur vie ou l'histoire d'un femme exceptionnelle qui les a inspirées et pourrait inspirer des jeunes filles à travers le monde.

Google Doodle IWD_0.jpg

Capture d'écran Google

 

La "bière rose" de la brasserie Brewdog

Brewdog a décidé de se moquer des clichés tout en aidant la cause féministe. La marque remplace pour une durée limitée sa Punk IPA, par une Pink IPA, sous-titrée ironiquement "Beer for girls". Dans les débits de boisson partenaires, les femmes paieront leur consommation 20% de moins que les hommes. La brasserie s'engage également à donner 20% des profits issus des ventes de se nouvelle Pink IPA, mais aussi de la Punk IPA à différentes associations combattant les inégalités. Ce chiffre représente la différence de salaire entre les hommes et les femmes.

Si l'ironie du rebranding et du packaging est passée au-dessus de la tête de certains experts de la cause sur les réseaux sociaux, le communiqué officiel et la vidéo réalisés par Brewdog expliquent bien la volonté de la brasserie de prendre des actions concrètes et de provoquer une prise de conscience tout en se moquant du marketing simpliste et des récupérations intéressées.

Vidéo : Brewdog

 

Marie Claire veut une égalité véritable au travail

La campagne du magazine UK vise à mettre l'accent sur toutes les formes de discrimination, de harcèlement dans le monde du travail. Marie Claire, qui fête ses trente ans, appelle les membres de son lectorat à partager leurs expériences négatives vécues dans le cadre de leur emploi. Pour accompagner cet appel, le magazine a fait appel à Laura Quick, illustratrice de son état, pour une série d'images poussant la société à prendre trois grandes actions en faisant un doigt d'honneur au harcèlement.

La première est la mise en place d'un cadre légal rendant un employeur responsable en cas de problèmes de harcèlement dans le milieu du travail, même par une tierce personne. La deuxième est une égalité véritable entre hommes et femmes, peu importe leurs origines. Enfin, la troisième a pour but de protéger les femmes faisant le choix d'allaiter. En plus de cela, le cabinet Judge Sykes Frixou a été associé à la campagne pour fournir des conseils juridiques au lectorat ayant connu ce genre de problèmes au bureau.

marie-claire-not-my-job.jpg

Photo : Marie Claire UK

 

Jane marche à la place de Johnnie

La célèbre marque de whisky Johnnie Walker a annoncé remplacer pour une édition limitée son célèbre "striding man" par une femme. Durant le mois de mars, les consommateurs américains trouveront quelque 250 000 bouteilles du blend Black Label dans leurs magasins. Le but assumé par la marque est d'attirer à elle davantage de femmes, pour qui le whisky serait, selon elle, "intimidant", tout en contribuant à la cause féministe. Un dollar sera versé à des associations telles que "She should run" ou "Monumental women" par bouteille vendue, soit 250 000 dollars en tout. En plus de cette somme, un autre don de 150 000 dollars sera fait au "Elizabeth Cady Stanton and Susan B. Anthony Statue Fund" qui a pour but qu'une statue en mémoire des suffragettes soit érigée à Central Park, qui compte pour l'instant 23 monuments de tout type, dont aucun ne représente une femme.

Il semblerait pourtant que la nouvelle soit accueillie fraichement par une frange de la gent féminine qui ne mâche pas ses mots sur les réseaux sociaux, qualifiant cette opération de "condescendante" et de "récupération commerciale". A titre indicatif, depuis sa création par l'épicier John Walker, la marque a fait beaucoup d'efforts pour l'égalité des sexes dans son entreprise. La campagne actuelle s'inscrit dans le cadre plus large du programme "Keep Walking America" supportant la diversité dans les entreprises. Le groupe Diageo, auquel la marque de whiky appartient, fait plutôt figure de bon élève en termes d'égalité et n'en est pas à son coup d'essai.

janewalkereditionlto.jpg

Photo : Johnnie Walker

 

Barbie sort des poupées "role models"

Cette série spéciale représente des héroïnes historiques ou des temps modernes auxquelles les jeunes filles peuvent s'identifier et desquelles elles peuvent s'inspirer pour réaliser leurs rêves. Dans le cadre de son programme "Shero", lancé en 2015, la marque a annoncé la sortie de 14 nouvelles poupées aux effigies, entre autres, de la réalisatrice du film Wonder Woman Patty Jenkins, de la snowboardeuse Chloe Kim, de l'aviatrice Amelia Earhart, de la championne de boxe Nicola Adams ou encore de la conservationniste Bindi Irwin.

Ces dernières années, en partie pour lutter contre la baisse des ventes, Mattel a rendu sa Barbie plus représentative du monde en incluant des femmes aux couleurs de peau et styles divers. Le but annoncé par la marque du programme "Shero" est d'encourager les jeunes filles à jouer avec des véritables "role models", elles qui peuvent avec Barbie jouer de nombreux rôles depuis des années.

Vidéo : Barbie sur YouTube

 

Smirnoff et Spotify s'associent pour un "equalizer"

Smirnoff, autre marque du groupe Diageo, s'est associé à Spotify pour augmenter la part d'artistes féminines dans les sessions des utilisateurs. Le Smirnoff Equalizer permet aux fans de musique de connaître le pourcentage de musiciennes qu'ils ont écouté au cours des six derniers mois – en général assez faible – avant de leur proposer une playlist "égalisée" dans laquelle hommes et femmes sont présents dans des proportions similaires.

Cette campagne a été pensée pour améliorer la représentation des femmes dans l'industrie musicale, ce qui passe également par une conscientisation du public. Selon les données de Spotify, aucune artiste n'apparaissait dans les dix chansons les plus écoutées de 2017. Elle s'inscrit dans le cadre plus large de l'initiative "Equilizing Music" de Smirnoff, qui a pour ambition de doubler le nombre de têtes d'affiches féminines dans les festivals à l'horizon 2020.

smirnoff-spotify-launch-equalize-your-playlist-2-min.jpg

Photo : Diageo

 

Mentions honorables, Vodafone, McDonalds et Uber

Le fournisseur d'accès a réalisé un court métrage mettant en scène des enfants posant des questions importantes sur l'égalité des sexes dans la société et la culture populaire. Uber a lui aussi opté pour la vidéo, célébrant ses conductrices sous le titre "Driven Women". Enfin ,McDonald's a retourné son M pour en faire un W.

Vidéo : Vodafone

Vidéo : Uber Malaisie 

McDonalds W.jpg

Photo : McDonald's


Publié le 08 mars 2018