Le réseau social vient d'annoncer sa volonté d'étendre dans les prochaines semaines son service de recherche d'emploi, disponible depuis un an en Amérique du Nord, à 40 nouveaux pays dans le monde.

Pour l'instant, aucune date précise n'a été communiquée et seuls quelques pays de la liste sont connus : la France, le Royaume-Uni, l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne et le Brésil. Du côté des entreprises, il sera donc possible de poster des annonces et éventuellement de les booster. En plus d'apparaitre sur la page, elles seront disponibles dans un onglet spécifique, à l'image de la marketplace. Pour les candidats, il sera possible de postuler directement grâce aux informations disponibles sur le profil.

Selon Facebook, un utilisateur américain sur quatre a déjà eu recours au réseau social pour trouver un travail et de nombreux entrepreneurs qui ne parvenaient pas à recruter auparavant ont réussi grâce à cette fonctionnalité. Avec sa force de frappe, le géant peut avoir un impact considérable, surtout sur les marchés des emplois à faible et moyenne qualification, peu présents sur LinkedIn.

La plateforme de Mark Zuckerberg se diversifie donc pour grignoter quelques parts de marché aux réseaux sociaux professionnels et inciter les entreprises à soigner leur présence ainsi que les consommateurs à passer à nouveau plus de temps à explorer leur fil d'actualité, ce qui n'est pas pour déplaire aux annonceurs.

 

Photo : Facebook


Publié le 01 mars 2018