Cette semaine, Olivier Dauvister, Marketing Manager du Groupe CK revient sur l'apport du Big Data pour le domaine du marketing, et également sur la nécessité de développer l'engagement et l'expérience client.

"Chaque responsable marketing souhaitera toujours avoir le plus de données d’analyse possibles et le Big Data offre une évolution, voire une révolution" débute Olivier Dauvister, qui se souvient des premières études qui étaient alors faites soit par téléphone ou dans la rue pour tenter de comprendre le marché ciblé. "Cela prenait un temps énorme de travail sur le terrain, d’encodage de données pour analyser ensuite les résultats. Actuellement, on peut passer beaucoup plus de temps sur la préparation de l’action et l’analyse des résultats, les données vous arrivent en live et vous avez toutes les informations nécessaires". Peut-être même trop d’informations et le risque est alors de se laisser distraire par la masse et toutes les possibilités de croisement et de regroupement de données et d’en oublier l’essentiel, nous avoue le Responsable Marketing. "Des outils comme Google Analytics, par exemple, sont bien représentatifs de cette problématique. C'est un outil extraordinaire, mais encore faut-il dans un premier temps comprendre tout ce qu'il peut offrir, ensuite bien l'installer et le configurer par rapport à ses besoins spécifiques et les informations que chaque société souhaite analyser, le tenir à jour et y garder un œil attentif" ajoute Olivier Dauvister.

Lorsqu'il s'agit d'expérience client, il nous rappelle que le Groupe Charles Kieffer s’est très tôt soucié de ses clients et a mis en place un service qualité client : "Les clients devraient être le centre de toutes les préoccupations des sociétés modernes, il est important de les écouter et de les suivre.  Chaque client est accompagné tout au long de sa relation avec la société, "que ce soit au début par le service commercial et administratif, lors de son installation par le service technique avec lequel il profite d’une formation sur les machines, au cours du contrat avec un call desk local. Nous avons également mis en place un suivi qualité et contactons les clients existants pour un rendez-vous dans leurs bureaux et analysons avec eux, les points positifs et les points à améliorer via un questionnaire dont les résultats sont présentés à notre direction" précise le Marketing Manager, qui ajoute : "Nous avons également suivi la tendance des réseaux sociaux et grâce à notre présence sur Facebook, LinkedIn, YouTube, … le client peut nous faire part de ses souhaits et remarques de manière plus facile pour certains d’entre eux."


Publié le 27 juin 2017