La décision avait fait grand bruit dans les départements de community management : en plaçant les publications des différentes pages Facebook (contenu non sponsorisé) dans un onglet "Explorer", Facebook teste la pertinence d'un fil d'actualité vidé des publications promotionnelles de marques. Devant le tollé créé par cette décision, le réseau social a tenu à clarifier sa position à travers un communiqué.

Le groupe Facebook a ainsi confirmé que des tests étaient en cours dans six pays différents (au Sri Lanka, en Bolivie, en Slovaquie, en Serbie, au Guatemala et au Cambodge). Les fils d'actualité des utilisateurs sont ainsi vidés de tout poste organique et l'accès aux publications des personnes physiques est facilité : " Nous testons un espace consacré, pour que les gens puissent suivre leurs amis et leur famille et un autre espace séparé, appelé Explore, avec des messages de pages ". Un teste ayant pour but de déterminer "si les gens préfèrent avoir des espaces séparés pour le contenu personnel et le contenu public".

 

Comme l'explique également Facebook afin de rassurer les community managers, les tests mis en place depuis le 26 octobre vont s'étaler dans le temps mais pas forcément dans l'espace. Cependant, si les résultats analysés vont dans le sens d'une séparation des publications, la fonctionnalité sera approuvée et appliquée dans le monde entier.

 

C'est donc, entre les lignes, un message à la communauté marketer que lance Facebook. Les marques concentrant leur visibilité sur ce réseau social sont sous la menace de voir leur visibilité se réduire par une décision externe contraire à leurs intérêts. Il faut dès lors pour elles anticiper ces impondérables et diversifier leur visibilité via d'autres plateformes.   


Publié le 02 novembre 2017