Avec la stratégie de diversification opérée par le géant Amazon (rachat de WholeFoods, lancement des points de vente Amazon Go…), les retailers se trouvent confrontés à l’arrivée des pureplayers et n’auront bientôt plus le monopole de « l’expérience physique » chères aux consommateurs ; les jeunes générations sont encore 60% à préférer faire leur shopping en boutique ! D’un autre côté, le shopper a lui aussi évolué. Il n’est pas surprenant d’affirmer aujourd’hui que ce dernier est ultra-connecté et mobile, sans négliger le fait que les différentes générations de shoppers possèdent leurs caractéristiques propres, qu’il convient de respecter si l’on souhaite viser juste. 

Avec l’explosion des devices mobiles notamment, le parcours shopper est lui aussi en forte mutation. Les experts de Vanksen reviennent sur celui-ci, afin d’identifier les points de contact entre le consommateur et la marque, et d’exploiter efficacement ces derniers. Le bon message, le bon contenu, la bonne information, à la bonne personne, au bon moment ; c’est bien là que réside la clé d’une prise de contact efficace avec ses clients et prospects.  Dans cette nouvelle étude, l’agence Vanksen explore les différents leviers permettant de générer du Drive-to-Store (DTS), en se basant sur les outils proposés par Google ou les réseaux sociaux. Ils analysent par ailleurs comment les nouvelles technologies transforment les plus traditionnels outils du marketing direct et du « out of home » pour proposer de nouvelles expériences aux consommateurs, ainsi que les formidables opportunités proposées par les applications embarquées dans les smartphones de tout un chacun. Et finalement, à quoi vont ressembler les points de vente de demain ? Chatbots, interfaces dématérialisées et vocales, réalité virtuelle et réalité augmentée… Les enseignements tirés de cette étude pourraient bien vous surprendre !

 

Drive-to-store : quelle stratégie pour performer ? de Vanksen

 

Communiqué par Vanksen


Publié le 04 octobre 2017