C’est Olivier Mores, Président du Conseil de la Publicité de Luxembourg qui a donné le ton pour cette 4e édition du Gala Marketers réunissant plus de 630 participants. Il a ouvert la session avec une première question : souvenez-vous d’une publicité vue aujourd’hui ? Une audience qui est restée assez silencieuse dans un premier temps. Puis les chiffres sont tombés : 15 000 stimulis publicitaires nous sollicitent tous les jours.

Un mot d’ordre : la provocation. Focus sur quelques images bien connues : Benetton avec la nonne qui embrasse le prêtre ou encore la fameuse pub de Natan dans laquelle la femme ouvre les jambes à la vue d’une bague.

Faut-il être provocant pour vendre un service ? Ou autrement dit faut-il choquer son public pour le faire réagir ? Le Luxembourg n’est pas en reste en termes de publicités provocantes. On citera notamment une affiche pour inviter les touristes à visiter le Grand-Duché sur laquelle on voit la partie inférieure d’une femme. Y a-t-il un lien entre la visite d’une courte durée au Luxembourg et le corps d’une femme ?  Olivier Mores a montré d’autres affiches chocs avec Myshopping.lu  «  Tu me cherches ? » ou encore plus fort une publicité du Ministère de l’Agriculture avec une vache qui étend son linge à côté de son mari… Le message est clair. Une intervention qui finit avec une note d’espoir sur le visuel d’Eram où l’on voit une chaise avec une chaussure au pied « Sur cette publicité on ne montre pas le corps d’une femme ».

Des images qui nous interpellent et qui ont pour but de rappeler les principales missions de la CLEP : faire observer le code de déontologie avec des valeurs clés : véracité, décence, responsabilité sociale et environnementale, respect de la vie privée, du monde de l’enfance.

Comment? En s’appuyant sur 3 voies : les plaintes des consommateurs, les demandes d’examens préalables et l’auto-saisine.

Deuxième moment fort de la soirée avec l’arrivée en flèche d’une boule d’énergie sur scène du Gala Marketers : Thomas Pawlowski, Directeur Marketing d’adopteunmec.com.

Un site web qui connait cette année une croissance à 3 chiffres et fait la une de nombreux journaux avec l’ouverture pendant 4 jours d’une boutique éphémère de « mecs » que l’on peut mettre dans son panier. Le magasin a reçu 1500 visites en 4 jours et 1000 retombées internationales.

Adopteunmec casse les codes avec un ton décalé! 5,1 millions d’inscrits sur le site dont … 27 000 au Luxembourg depuis 2008. 276 bébés sont nés cette année de ces rencontres virtuelles. Le but de ce site : l’autodérision et le second degré. Le principe est simple : un homme ne peut pas parler si la femme ne l’a pas accepté.

Un leitmotiv : s’amuser et faire prospérer la marque. Thomas Pawlowski nous explique pourquoi il a choisi de présenter le mec comme un produit en nous montrant des images publicitaires qui ont fait parler d’elles dans la presse.  L’idée d’adopteunmec.com : créer un côté fun avec un ton ludique, décalé et décomplexé. On peut par exemple bénéficier d’un déstockage massif de frisés ou de moustachus.

Le Gala Marketers a été l’occasion de nous présenter en avant-première la nouvelle campagne du site sur une parodie de l’Oréal.

Pour Thomas Pawlowski, la provocation est un mot galvaudé. Tout est une révolution en publicité et lors de ce Gala le public a pu participer à la perception de différentes campagnes publicitaires. Le photographe Oliviero Toscani, réputé pour ses photos chocs était mis à l’honneur. La provoc’ : l’arme pour placer les marques dans le « top of mind ».

 Comme le souligne le directeur d’adopteunmec « parfois la controverse fait oublier la marque, quand il en va de l’intérêt public ça ne fait pas débat alors que si c’est que promotionnel la foule s’insurge ».

Conclusion - La provocation est avant tout une stratégie, le défi offre une magnifique campagne médiatique. Alors secouons les clichés de la société.  Plus que de la provocation on parle de transparence en banalisant des situations courantes dans les médias.

Il termine son intervention avec une note d’humour et demande à l’audience une hola générale pour un tweet en direct avec 3 mots : « GALA MARKETERS YOUPI ».

Thomas Pawlowski a également reçu un Award d'Honneur pour l'ensemble de ses campagnes pour adopteunmec.com

 

Luxembourg Marketing & Communication Awards 2012

HONOR AWARD - Thomas PAWLOWSKI (ADOPTEUNMEC.COM)

COMMUNICATION MANAGER OF THE YEAR - Johannes KADAR (PHILHARMONIE)

MARKETING MANAGER OF THE YEAR – Erny HUBERTY (ENOVOS)

BEST DIRECT MARKETING OPERATOR - P&T

BEST MARKETING STRATEGIC PARTNER - Vanksen

BEST WEB AGENCY - Nvision

BEST DESIGN AGENCY - plan K

BEST EVENT MANAGEMENT SERVICES - TOOLBOX

BEST PRINTER - Imprimerie Faber

MEDIA OF THE YEAR - L’essentiel

BEST COMMUNICATION AGENCY - Vanksen

BEST CATERING SERVICES - Steffen Traiteur

LIFETIME CAREER AWARD - Olivier MORES

YOUNG MARCOM TALENT - Barbara FANGILLE

 

Retrouvez tous les lauréats et photos sur le site de Gala Marketers http://Gala.marketers.lu/

 


Publié le 09 novembre 2012