La satisfaction des consommateurs passe par une disponibilité rapide des produits et leur personnalisation. C’est ce que révèle une nouvelle étude commandée par Ricoh Europe qui dévoile le rôle essentiel que les responsables de commerces de détail attribuent aux nouvelles technologies d’impression pour leur procurer un avantage concurrentiel. 73 % des personnes interrogées considèrent que l’investissement dans l’impression en 3D, également appelé la fabrication additive, mène directement à une plus grande satisfaction de la clientèle.

Selon l’étude, 84 % des responsables de commerces de détail constatent une demande croissante pour des livraisons plus rapides et 74 % d’entre eux affirment que les clients veulent de plus en plus des produits plus personnalisés. Dans cette optique, 68 % déclarent que les nouvelles technologies d'impression constituent une source majeure de différentiation pour leur entreprise.

« À l’ère du consommateur mobile, il est plus important que jamais de fournir le bon produit au bon moment aux clients. Les détaillants traditionnels doivent lutter contre leurs rivaux numériques pour livrer des produits à la demande et pour les personnaliser aux goûts individuels de leurs clients. Alors que les fermetures de magasins sont de plus en plus courantes, les détaillants les plus importants se tournent vers l’impression pour améliorer l’expérience du consommateur, traiter plus facilement les commandes et fidéliser la clientèle » souligne Eric Gryson, CEO Ricoh Belgium / Luxembourg.

Pour suivre le rythme de l’évolution des préférences des consommateurs, 68 % des personnes interrogées envisagent un investissement dans les technologies d’impression en 3D dans les deux prochaines années. Précisément, 60 % croient que l’impression en 3D accélèrera le cycle de développement de leurs produits. De plus, ils sont 73 % à penser que les nouvelles technologies d’impression les aideront à optimiser de nouveaux débouchés.

 

« En comblant le fossé entre les objets numériques et les objets physiques, les nouvelles technologies comme l’impression en 3D simplifient la manière dont les articles sont créés, entreposés et distribués. Alors que la production à la demande devient de plus en plus localisée, la nature des transactions change au fur et à mesure que les marques commencent à mettre l’accent sur la vente de produits en 3D reproductibles à l’infini » explique Eric Gryson.

 

Communiqué par Ricoh


Publié le 20 août 2018